« La culture constitue un élément fondamental dans le parcours d’intégration »

Entretien avec Ousmane Bocar Diagana, docteur en linguistique et président de l’Association pour la promotion du soninké


Par
Jacques Barou Directeur de recherche émérite au CNRS
Rubrique
Champs libres : initiatives

En 41 ans, l’Association pour la promotion de la langue et de la culture soninké est passée de la transmission de la langue soninké aux jeunes générations à l’organisation de festivals culturels dans plusieurs capitales africaines et à un investissement dans la vie citoyenne en France et en Afrique.

Article issu de

Ce qui s'oublie et ce qui reste

Dossier : Diasporas africaines et créativité

N°1332 janvier-mars 2021