Vous êtes ici

La dispersion des Soudanais/Maliens à la fin de l’ère coloniale


Par
Daouda Gary-Tounkara Chercheur postdoctorant, Agence universitaire de la francophonie, université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal)
Rubrique
Article de dossier/point sur

À la fin de l’ère coloniale, la circulation des personnes est rendue libre au sein des pays de l’AOF. Quittant une zone sahélienne peu développée, les Soudanais/Maliens gagnent les côtes de l’Afrique de l’Ouest. S’appuyant sur de solides réseaux de solidarité, les migrants rejoignent la Côte d’Ivoire, les deux Congo ou la France. Au tournant des indépendances,la circulation des Maliens continue en dépit de l’établissement de nouvelle frontières. Quand les flux migratoires transcendent les États…

Article issu de

L'Afrique en mouvement

Un autre regard

N°1279 mai-juin 2009

Haut de page