Vous êtes ici

Les migrations internes au continent africain


Par
Christophe Daum Anthropologue, maître de conférence à l’université de Rouen, en délégation auprès de l’Institut de recherche pour le développement (UMR Développement et sociétés, IEDES-Paris 1 et IRD) comme chargé de recherche et Isaïe Dougnon Anthropologue, Prof. Assistant à la FLASH, coordinateur du projet de recherche “Anthroplogie de l’Eau” et du “Groupe de Recherche sur les Migrations Maliennes Internes à l’Afrique” (GREMI)
Rubrique
Article de dossier/point sur

Le présent dossier de la revue Hommes et Migrations rend compte de différentes recherches portant sur les migrations internes à l’Afrique noire. On l’oublie souvent en Europe, mais la majorité des migrants demeure à l’intérieur même du continent. Soixante-dix millions d’Africains ont émigré, quittant leur pays pour s’installer durablement dans un autre. Et, à suivre les indicateurs fournis par l’OCDE1, ils ne sont qu’un peu plus d’un million et demi à être établis dans l’un des pays membres en 2005. Soit 2,6 pour cent du total des émigrés africains, et 2,63 pour cent2 du total des immigrés comptabilisés dans les pays de l’OCDE.

Article issu de

L'Afrique en mouvement

Un autre regard

N°1279 mai-juin 2009

Haut de page