Les intermédiaires de l’action publique dans les espaces urbains dégradés.


Rubrique
Article de dossier/point sur

L’histoire des représentations accolées aux banlieues va de pair avec celles de la construction des grands ensembles urbains aux abords des villes, de leur peuplement, et des politiques publiques qui tentent d’accompagner leur évolution. Les acteurs publics dans ces territoires font face à une socialité complexe, où la ségrégation spatiale, socio-économique se double de recherches d’appartenance et de malaises identitaires. De la promotion de la mixité à celle de la proximité, les mots d’ordre qui déterminent l’action des intervenants ou des éducateurs et des enseignants tentent de dégager des orientations qui conditionnent la compréhension des enjeux et les pratiques professionnelles en banlieue.

Article issu de

Ondes de choc

N°1315 juillet-septembre 2016