Les migrations de travail intra-européennes entre ruptures et continuités


Par
Aurore Flipo sociologue associée à l’UMR Pacte, université de Grenoble-Alpes
Rubrique
Article de dossier/point sur

Dans un contexte de crise migratoire aux frontières de l’Europe, les migrations intra-européennes, en particulier d’Est en Ouest, continuent de se développer. Entre 2004
et 2014, elles ont concerné près de sept millions de personnes. De nouvelles destinations se sont progressivement affirmées comme le Royaume-Uni ou l’Espagne. Cette mobilité, où le motif économique occupe une part importante mais non exclusive, renforce l’intégration du marché du travail européen tout
en maintenant les inégalités sociales au sein de l’Europe entre les populations migrantes et celles de leurs pays d’accueil.
 

Article issu de

L'Europe en mouvement

N°1317-18 (double) avril-septembre 2017