Les processus discriminatoires


Par
Noémie Paté sociologue, maîtresse de conférences à l’Institut catholique de Paris, chercheuse associée à Migrinter (Poitiers)
Rubrique
Article de dossier/point sur

Les pratiques d’évaluation de la minorité des mineurs non accompagnés (MNA) sont déterminantes pour assurer la sélection de ceux qui bénéficieront de la protection de l’État. Une enquête participante menée dans un lieu d’évaluation révèle des pratiques de traitement différencié chez les travailleurs sociaux qui conduisent les entretiens avec les jeunes. Inscrits dans un cadre d’évaluation reposant sur une image stéréotypée des bénéficiaires de l’aide, les évaluateurs deviennent les relais involontaires des préjugés de l’institution.

Article issu de

L'enfance en exil

Dossier : jeunes en exil

N°1333 avril-juin 2021