Lieux saints partagés - Jérusalmen, ville partagée ?

Entretien avec Vincent Lemire


Rubrique
Point de vue

Hommes & Migrations : Vous dites dans votre introduction que Jérusalem est une ville très chargée symboliquement et qui pâtit paradoxalement d’un déficit de travaux historiques et géographiques.
Pourquoi avez-vous souhaité lancer ce projet d’une histoire globale de cette « ville-monde » ?

Vincent Lemire : Je travaille sur Jérusalem depuis 1997, après avoir étudié le ghetto de Venise au XVIe siècle, son histoire urbaine et les liens entre locataires juifs et propriétaires chrétiens, les conflits fonciers et juridiques, les conflictualités à l’échelle d’une micro-histoire urbaine1. Après avoir passé l’agrégation, j’ai souhaité continuer mes recherches sur la ville dans sa matérialité en me déplaçant sur le terrain israélo-palestinien.

Article issu de

Au prisme de la consommation

N°1320 janvier-mars 2018