Migrer ou rester au village

Une génération d'enfants dans l'ombre du miracle économique chinois


Par
Tao Li post-doctorant à l’académie chinoise des sciences sociales (Pékin)
Rubrique
Article de dossier/point sur

En chine, l’urbanisation accélérée des années 2000 a entraîné l’augmentation des migrations internes des populations rurales chinoises vers les villes. Des millions d’enfants accompagnent leurs parents dans les grandes villes et plus encore restent dans leur village d’origine. Dans les deux cas, la question de leur scolarisation s’avère préoccupante. si les villes moyennes en plein développement représentent aujourd’hui un compromis acceptable – en terme de niveau d’éducation et de proximité de la famille –, les écoles restent des lieux de reproduction sociale et participent à la fabrication des inégalités.

Article issu de

Migrations chinoises et générations

N°1314 avril-juin 2016