Souffrances psychiques et mobilité sociale ascendante.

Le cas des adolescents français d’origine chinoise à Paris


Par
Simeng Wang docteure en sociologie diplômée à l’ENS-EHESS (CMH), post-doctorante IFRIS/CEPED
Rubrique
Article de dossier/point sur

Pour certains adolescents français d’origine chinoise issus de milieux populaires, une prise en charge psychiatrique peut être interprétée comme un moyen d’ouvrir le champ des possibles. Par contraste, pour des jeunes issus des classes moyennes, le sentiment de n’appartenir ni à leur milieu d’origine ni au milieu de leur aspiration peut fonctionner comme générateur de difficultés psychologiques au quotidien. Ainsi, en fonction du milieu d’origine et de la volonté de mobilité sociale, chaque individu façonne de manière différente ses souffrances psychiques et recours aux soins.

Article issu de

Migrations chinoises et générations

N°1314 avril-juin 2016