"Migrer pour l'enfant"

Le projet migratoire paradoxal des femmes de Chine du Nord


Par
Florence Levy chercheure associée au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS
Rubrique
Article de dossier/point sur

Parmi les migrants originaires du Nord de la Chine installés de manière temporaire à Paris, les femmes divorcées sont majoritaires. Parties seules, elles ont confié leur enfant unique à leurs proches. Justifier leur choix tout en échappant au stigmate de “mauvaise mère” les conduit à défendre leurs motivations migratoires. Elles mettent en avant certaines raisons considérées comme légitimes et en atténuent d’autres.
Elles associent parentalité et migration et expliquent que leur départ leur permet de mieux remplir leur rôle de mère.

Article issu de

Migrations chinoises et générations

N°1314 avril-juin 2016