Quand Mai 1968 rencontre l’immigration : un moment de l’opinion française


Rubrique
Repérage

La question de l’immigration s’est posée lors du mouvement de mai 1968. Au-delà des effets négatifs sur la masse des travailleurs immigrés, le déroulement des événements et les valeurs véhiculées ont contribué à nouer des liens médiatiques forts entre Français et immigrés aux débuts de la Ve République. Certes, les travailleurs étrangers ont joué un rôle secondaire au cours de la révolte, mais ils n’en furent pas moins l’un des principaux sujets de préoccupation. Michel Chemin, acteur du mai étudiant, devenu journaliste à Libération, le confirme en 1985 : « À l’époque, on parlait beaucoup des étrangers mais il n’y en avait pas assez qui bougeaient... Étions-nous solidaires avec eux ? Oui et non car les travailleurs immigrés c’est comme la classe ouvrière, ça n’existe pas. Il y a des gens qui bougent qu’ils soient immigrés ou non»

Article issu de