"Rien ne vaut son chez-soi"

Pérégrinations d'une famille chinoise en Zambie


Par
Solange Guo Chatelard doctorante à Sciences Po-Paris et chercheure associée à l’Institut Max Planck d’anthropologie sociale (Halle, Allemagne)
Rubrique
Article de dossier/point sur

Originaire de Chine, Xiaolong a partagé la plus grande partie de sa vie entre l’Australie et la Zambie, où vivent séparément ses parents. Passé d’un pays à l’autre pour travailler, se marier et élever son enfant, Xiaolong a fini par n’avoir plus de chez lui.
Comme ses parents, il a lui-même migré pour offrir un avenir meilleur à sa famille. En réponse, les solidarités familiales sont parvenues à se préserver entre plusieurs générations et continents. S’il n’a pas l’existence stable et la famille nucléaire qu’il aurait rêvées, Xiaolong présente le nouveau visage mondialisé des jeunes migrants chinois.

Article issu de

Migrations chinoises et générations

N°1314 avril-juin 2016