Vous êtes ici

Sidi Salem et el harga

Émigration irrégulière dans un quartier populaire algérien


Par
Salim Chena Docteur en science politique de l’EHESS
Rubrique
Article de dossier/point sur

Pour les classes populaires algériennes, l’émigration irrégulière constitue une réponse à une situation de blocage social et spatial. L'exemple du quartier de Sidi Salem à Annaba montre comment s’imposent les raisons du départ dans un espace situé en marge de la ville et n’offrant que peu de perspectives à ses habitants. Au manque de débouchés économiques s’ajoute le manque de reconnaissance de la part des pouvoirs publics algériens. Dès lors, brûler ses papiers devient l’unique solution pour sortir d’un territoire sans issue.

Article issu de

Nouveaux modèles migratoires en Méditerranée

N°1300 novembre-décembre 2012

Haut de page