Vous êtes ici

Un hymne à l’art par-delà les frontières

Paroles d’un plasticien africain devenu créateur international


Par
Jacques Barou directeur de recherche au CNRS, UMR PACTE, Grenoble
Rubrique
Article de dossier/point sur

Moridja Kitenge Banza, né en 1980 à Kinshasa et installé en France depuis 2003, est un jeune plasticien qui a obtenu en 2010 à la Biennale de Dakar le prix Léopold Sédar Senghor pour une oeuvre vidéo intitulée Hymne à nous. En 2011, il a exposé trois de ses oeuvres au Musée dauphinois de Grenoble dans le cadre d’une exposition intitulée : Ce que nous devons à l’Afrique.

Article issu de

Migrations en création

N°1297 mai-juin 2012

Haut de page