Kei Lam, lauréate du prix de la BD 2022 pour Les saveurs du béton

Le 1er Prix de la BD du Musée de l'histoire de l'immigration a été attribué samedi 19 mars 2022 à Kei Lam pour Les saveurs du béton (Steinkis,2021), avec le soutien du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

Image
Couverture les saveurs du béton de kei lam

Le Musée national de l’histoire de l’immigration a récompensé pour la première fois une BD écrite en français sur les thématiques des migrations, de l’exil, de la mémoire ou des identités plurielles.

La lauréate : Kei Lam

Image
photo de la lauréate
Kei Lam - remise du prix de la BD 2022
© EPPPD

Née à Hong Kong en 1985, Kei Lam arrive en France à l'âge de 6 ans. En 2009, diplômée de l'école d'ingénieurs de la ville de Paris, elle accepte un poste dans un bureau spécialisé en aménagement urbain. Passionnée par le dessin, elle décide en 2015 d'intégrer un cursus d'études d'illustration à l'école de Condé, dont elle sera diplômée en 2016.

Depuis, Kei Lam travaille dans la presse, dans la publicité, et expose ses illustrations. En 2017, elle publie son premier roman graphique, Banana girl.

La BD : Les saveurs du béton

Après Banana Girl, premier roman graphique et autobiographique, Kei Lam poursuit le récit de son enfance franco-chinoise au quartier de La Noue, au nord au Bagnolet. Avec tendresse et humour, l’autrice revit ses années collège de l’autre côté du périph, la découverte de la banlieue du haut de ses 10 ans et le quotidien des grands ensembles.

Au gré des pages, l’adulte qu’elle est devenue interpelle parfois la préadolescente, se joue de l’innocence et des souvenirs, et interroge plus sérieusement les liens entre urbanisme et inégalités sociales. Mais, en s’attachant à sa famille et ses habitus, Kei Lam dévoile aussi une communauté trop souvent stéréotypée dont on sait finalement peu.

Les saveurs du béton, c’est encore l’épreuve de la double culture, la difficulté à devenir soi quand on est autre, résumé à sa différence. Un très bel album, drôle et sensible.

La Sélection du prix de la BD 2022

Image
Sélection Prix de la BD 2022
  • Bella ciaoTome 2, de Baru, Futuropolis.
  • Chez toi. Athènes, 2016, de Sandrine Martin, Casterman.
  • Un pays dans le ciel, de Aiat Fayez et Charlotte Melly, Delcourt.
  • Comment réussir sa migration clandestine, de Salim Zerrouki, Encre de nuit.
  • Plus près de toi, Tome 2, de Kris et Jean-Claude Fournier, Dupuis.
  • Kazantzaki, Vol 1 – Le Regard crétois, 1883-1919, de Allain Glykos et Antonin, Cambourakis.
  • Ouagadougou pressé, de Roukiata Ouedraogo et Aude Massot, Sarbacane.
  • Les saveurs du béton, de Kei Lam, Steinkis

En savoir plus sur la sélection

La présidente : Lisa Mandel

"Lisa Mandel est née à Marseille au siècle dernier. À quatre ans, sa décision est prise: elle sera auteur de bande dessinée ou coiffeuse pour chien.» C’est ainsi que l’autrice et dessinatrice ouvre sa biographie. Avec humour. Un humour décalé, qui perce dans son trait, candide mais incisif, et dont elle ne se départ jamais, même pour aborder les sujets les plus graves.

Après Nini Patalo, première incursion dans le genre, Lisa Mandel publie HP, une plongée dans le milieu psychiatrique français des années 1960 à 1980 nourrie des récits de soignants – parmi lesquels sa mère et son beau-père, infirmiers. Elle poursuit aujourd’hui l’exploration en s’attachant aux souffrants. Se rétablir paraîtra en mai 2022. Avec Yasmine Bouagga, sociologue, elle crée la collection Sociorama chez Casterman qui apparie chercheurs et bédéistes. De leur collaboration naît Les nouvelles de la jungle (2017), une enquête de terrain dans le camp de Calais qui éclaire différemment l’accueil fait aux réfugiés et le quotidien de «la jungle».

Lisa Mandel signe aussi Super Rainbow, Hymne à l’amour, aux supers-héroïnes et aux arcs-en-ciel en dégradé Photoshop, Un automne à Beyrouth ou encore Une année exemplaire, initialement partagée sur les réseaux sociaux au rythme d’une page par jour, pour en finir avec ses addictions : alcool, tabac, malbouffe et jeux vidéo.

Les membres du jury

  • Gilles Barbier, artiste plasticien
  • Stéphanie Bartolo, responsable du Centre de ressources, Musée national de l'histoire de l'immigration, Établissement public du Palais de la Porte Dorée
  • Benjamin Béchaux, directeur du développement, des publics et de la communication, Établissement public du Palais de la Porte Dorée
  • Hadrien Bels, romancier, lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée 2021
  • Aurélie Dalmar, libraire à Saint-Denis
  • Isabelle Delorme, historienne, professeur à Sciences-po, autrice de "Les récits mémoriels historiques : mémoire individuelle et mémoire collective du XXe siècle en bande dessinée"
  • Sébastien Gokalp, directeur du Musée national de l'histoire de l'immigration, Établissement public du Palais de la Porte Dorée
  • Victor Macé de Lépinay, Membre de la direction artistique du Festival de la BD d'Angoulême
  • Lisa Mandel, autrice de bande dessinée, présidente du jury