L'exposition permanente

Fermeture des galeries permanentes

Jusqu'en juin 2023

Les galeries d'exposition permanente du musée sont actuellement en travaux. Elles rouvriront leurs portes en juin 2023.

Faisant suite aux importants travaux dans le Palais de la Porte Dorée, le Musée national de l’histoire de l’immigration rouvre sa galerie permanente avec un espace entièrement renouvelé, plus didactique et évolutif intégrant les recherches récentes sur l’immigration en France.

Plus grand et plus accessible, notamment au jeune public, le nouveau musée déroule un récit chronologique, thématique et sensible en 11 dates clefs – de 1685 à nos jours – qui montrent que l’histoire de l’immigration est une composante indivisible de l’histoire de France, à partir de données scientifiques, d’évènements, de récits de vie.

Mêlant documents d’archive, photographies, peintures, sculptures, affiches, parcours de vie, créations artistiques contemporaines et outils de médiations numériques pour tous les âges, le nouveau Musée apportera à chaque visiteurs les éléments essentiels pour connaître et comprendre une part essentielle de l’identité française.

Le futur parcours permanent du Musée

Fichier vidéo

En quoi consiste la refonte muséographique du parcours ?

Image
Musée de l'immigration © Anne Volery
Musée de l'immigration
© Anne Volery

Le parcours permanent proposait jusqu’à présent une approche thématique (l’expérience de l’immigration, la confrontation avec l’État et l’opinion publique, les lieux de vie, le travail, la diversité culturelle,...).

Il sera en 2023 conçu selon une approche historique centrée sur onze grandes dates, de 1685 à nos jours, avec une dernière section consacrée aux questions contemporaines.

Le Musée national de l’histoire de l’immigration sera accessible aux jeunes grâce à des dispositifs de médiation permettant une visite à tous les âges. Des cartels spécialement rédigés pour les enfants, un livret d’aide à la visite jeune public, une application mobile apporteront aux jeunes des éléments de compréhension du parcours.

En quoi ont consisté les travaux liés au renouvellement de l’air ?

Image
Travaux © Anne Volery
Travaux
© Anne Volery

L’Établissement a commandé en 2018 une étude thermique et climatique. Celle-ci a mis en évidence des améliorations possibles de l’hygrométrie (taux d’humidité dans l’air) qui doit être stable pour la bonne conservation des œuvres d’art, dans les galeries des expositions temporaires et le parcours permanent. Ces travaux ont consisté à remplacer les centrales de traitement de l’air (CTA) existantes et à en installer de nouvelles dans les espaces qui en étaient dépourvus. Les CTA étaient situées en toiture, avec des gaines d’aération à installer dans les espaces du dernier étage.

Communiqué de presse - Ouverture du nouveau Musée en juin 2023
Télécharger
pdf - 655.78 Ko