Vous êtes ici

1973 : il était une fois Idir…


Par
Naïma Huber-Yahi Historienne, chercheuse associée à l’Urmis, université Côte d’Azur, chargée de l’Observatoire des musiques et danses d’ici à Aubervilliers.
Rubrique
Article de dossier/point sur

Le chanteur kabyle s’est éteint le 2 mai 2020. Fort d’une carrière commencée en 1973 marquée par une œuvre poétique qui a rencontré le succès, Idir restera un passeur sensible de la culture amazigh entre les deux rives de la Méditerranée.

Article issu de

1973, l'année intense

Portfolio : les luttes s'affichent !

N°1330 juillet-septembre 2020


Haut de page