Vous êtes ici

Ecriture et migration

Pérégrinations avec des adolescents scolarisés tardivement


Par
Joanna Lorilleux doctorante, sociolinguistique et didactique des langues, université François Rabelais-Tours (EA 4246 PREFics – DYNADIV).
Rubrique
Article de dossier/point sur

L'apprentissage du français par des élèves dont ce n'est pas la langue maternelle demeure une gageure pour l'institution scolaire, particulièrement l’écrit. L'intégration de jeunes migrants, peu ou pas scolarisés avant leur arrivée, pose la question de leurs représentations de l'écrit. La mise en place d'ateliers d'arts plastiques centrés sur ces représentations, sollicitant les références linguistiques et culturelles plurielles des élèves, favoriserait l'appropriation de la langue de l'école.

Article issu de

Ecrire la migration

N°1306 avril-mai-juin 2014

Haut de page