Vous êtes ici

La protection juridique des personnes appartenant à des minorités en Bulgarie


Par
Iréna Iliéva Docteur en droit international public et relations internationales, chercheur à l’Institut d’études juridiques auprès de l’Académie des sciences de Bulgarie et maître de conférences à l’université St. Kliment Ohridski, Sofia, et à l’uni
Rubrique
Article de dossier/point sur

De nombreuses minorités vivent sur le territoire bulgare en vertu de son histoire complexe. Ses minorités sont divisées en deux catégories : les “minorités historiques” dont les groupes prédominants sont les Rroms, les Turcs et les minorités dites “nouvelles” : Vietnamiens, Africains...
La Constitution leur garantit un certain nombre de droits – linguistiques, éducatifs, culturels – tout en leur interdisant de fonder un parti sur des principes ethniques, raciaux ou religieux.

Article issu de

Minorités et migrations en Bulgarie

Hors dossier : l'interculturalité sur l'Île de la Réunion

N°1275 septembre-octobre 2008

Haut de page