Les migrations polonaises en Grande-Bretagne et en Irlande

après l’élargissement à l’Est de l’UE et leur impact en Pologne


Par
Anne De Tinguy Professeur des universités, chercheur au CNRS (CERI Sciences Po) et Catherine De Wenden Directrice de recherche au CNRS (CERI Sciences Po)
Rubrique
Repérage

L’adhésion de la Pologne à l’UE, le 1er mai 2004, a été suivie du départ en Grande-Bretagne et en Irlande de centaines de milliers de Polonais en quête de travail. Face au chômage et à la pauvreté en Pologne, ils sont poussés par l’espoir de meilleurs salaires. D’autant que les Polonais, ressortissants d’un nouvel État membre, ont immédiatement eu accès aux marchés du travail de ces “îles”. Si les capitaux qu’ils transfèrent en Pologne servent surtout l’économie domestique, les migrants contribuent depuis à l’évolution des représentations qui déterminent le dialogue et la coopération entre la Pologne et les autres pays de l’Union européenne.

Article issu de

Cuisines et dépendances

Echanges culinaires et gastronomiques

N°1283 janvier-fevrier 2010