Les musulmans à l'intérieur de la "Maison néerlandaise"

De l'importance de l'origine dans les politiques définissant l'appartenance nationale


Par
Duyvendak Jan Willem professeur de sociologie, université d’Amsterdam et Marieke Slootman docteure en anthropologie, université d’Amsterdam
Rubrique
Article de dossier/point sur

La construction de l’autre en négatif de la définition de soi est au cœur de la relation biaisée qu’entretiennent les Pays-Bas avec leurs citoyens musulmans. Derrière son image d’Épinal d’un peuple ouvert et accueillant, la société néerlandaise impose les représentations d’une culture nationale auxquelles les immigrés et leurs descendants sont sommés de s’adapter.
Les visions protectionnistes des libertés culturelles ou sexuelles, et nationalistes du territoire fonctionnent de concert dans cet imaginaire qui fantasme son homogénéité. L’identité néerlandaise se fabrique ainsi sur une double discrimination religieuse et ethnique dont ceux qu’elle vise ne parviennent pas à s’extraire.

Article issu de

L'islam en Europe

N°1316 octobre-décembre 2016