Vous êtes ici

Les politiques migratoires restrictives : une fabrique de harraga


Par
Farida Souiah doctorante à Sciences-Po Paris-Ceri
Rubrique
Article de dossier/point sur

En érigeant des frontières administratives de plus en plus difficiles à franchir entre le Maghreb et l’Europe, les politiques migratoires ont pour conséquence paradoxale de créer leur propre logique de contournement. Les harraga qui risquent leur vie dans les migrations clandestines l’ont bien compris. Issus des classes populaires, pour eux, l’obtention d’un visa est encore plus hasardeuse que la traversée périlleuse de la Méditerranée. “Brûleurs” de frontières, ils n’ont pas d’autres choix pour se rendre en Europe.

Article issu de

Les frontières

N°1304 octobre-novembre-décembre 2013

Haut de page