Les pratiques alimentaires des juifs russophones en ex-Allemagne de l’Est

Réinvention d’une identité juive


Par
Karine Michel docteur en anthropologie, chercheur associée
Rubrique
Article de dossier/point sur

L’ex-Allemagne de l’Est compte une importante population juive russophone pour qui la vie en URSS a impliqué la mise entre parenthèses de son identité. Si les parents se sont très bien adaptés à un mode de vie et d’alimentation affranchi de tous préceptes religieux, leurs enfants entendent aujourd’hui refonder leur judéité à partir de ses racines mêmes : la Torah. Ils puisent dans ce riche ensemble de prescriptions et d’interdits, notamment alimentaires, le rythme même de leur existence de juifs. Quand manger kasher permet la reconquête de soi.

Article issu de

Cuisines et dépendances

Echanges culinaires et gastronomiques

N°1283 janvier-fevrier 2010