Vous êtes ici

Lieux institutionnels, territoires symboliques

Les espaces de rencontre pour les écrivains d’origine judéo-maghrébine en France.


Par
Ewa Tartakowsky chercheuse post-doctorante à l’Institut des sciences sociales du politique (UMR7220), chercheuse associée au Centre de civilisation française et d’études francophones (CCFEF) de l’université de Varsovie
Rubrique
Article de dossier/point sur

En France, les écrivains d’origine judéo-maghrébine ne bénéficient pas de lieux de socialisation propres et s’inscrivent dans le champ littéraire national. Pour autant, ils partagent une expérience de l’exil dont le traitement littéraire va, à partir des années 1980, contribuer à leur visibilité. Si la notion de « littérature juive » demeure questionnée, des récurrences thématiques et des affinités discursives apparaissent dans leurs œuvres. Cette communauté de représentations littéraires participe à dessiner les contours d’un territoire mémoriel collectif : celui du groupe des Juifs d’Afrique du Nord.

Article issu de

Migrations et création littéraire

Portfolio : l'immigration à travers la bande dessinée

N°1329 avril-juin 2020


Haut de page