Des routes migratoires aux rues marchandes

Vendeurs de rue syriens à Beyrouth


Rubrique
Article de dossier/point sur

Beyrouth constitue une ville refuge pour plusieurs centaines de milliers de réfugiés syriens fuyant la guerre dans leur pays.
Cependant, depuis 2014, l’accès au travail et au logement leur est rendu difficile au Liban. La précarisation de leurs conditions de vie conduit les syriens à résider dans les marges périurbaines et à se replier dans le secteur informel. Leurs trajectoires dans le tissu social et urbain beyrouthin sont liées à la pratique du commerce ambulant. L’observation de leurs stratégies spatiales, commerciales et sociales révèle des expériences de la ville qui alternent entre la visibilité nécessaire à leurs activités et la gestion prudente de leur vulnérabilité.

Article issu de

Réfugiés et migrants au Liban

N°1319 septembre-décembre 2017