Pratiques marchandes et négociations identitaires

Le commerce ethnique dans les quartiers de Sabra et Dora (Beyrouth)


Par
Assaf Dahdah géographe, chercheur associé au Cnrs (UMR 7317 LEST et UMR 7303 TELEMMe).
Rubrique
Article de dossier/point sur

Système de contractualisation permettant aux migrants d’entrer sur le marché du travail beyrouthin par l’intermédiaire d’un Libanais, la kafala contribue à cantonner ces travailleurs dans les secteurs les plus disqualifiés. Dans deux quartiers de Beyrouth, Dora et Sabra, les migrants parviennent néanmoins à contourner l’assignation sociale et statutaire générée par ce système et à négocier leur place sur la scène marchande. Dans les deux cas, les migrants originaires d’Afrique et d’Asie affinent un dispositif commercial ethnique dont l’étude locale permet de saisir le fonctionnement et le dynamisme propres.

Article issu de

Réfugiés et migrants au Liban

N°1319 septembre-décembre 2017