Vous êtes ici

Existe-t-il une féminisation de la migration internationale ?

Féminisation de la migration qualifiée et invisibilité des diplômes


Par
Speranta Dumitru Maître de conférences en sciences politiques, université Paris-Descartes et Cerlis (CNRS) et Abdeslam Marfouk Chargé de recherche, IWEPS et Université libre de Bruxelles
Rubrique
Article de dossier/point sur

 

La “féminisation de la migration internationale” constitue la nouvelle formule magique de nombreuses études migratoires. Or, depuis un demi-siècle, la part des femmes dans la migration internationale n’a pas vraiment augmenté. En revanche, les femmes représentent aujourd’hui plus de la moitié des migrants diplômés de l’enseignement supérieur dans les pays de l’OCDE. Pourtant, cette féminisation de la migration qualifiée est moins souvent discutée. Comme si les diplômes des femmes migrantes devaient rester aussi invisibles dans la recherche que sur le marché du travail.

Article issu de

Femmes et migrations

N°1311 juillet-septembre 2015

Haut de page