Vous êtes ici

Frappés de mort civile

Les dangers de la vie d'universitaires


Par
Anonyme doctorant en science politique originaire de Turquie
Rubrique
Article hors dossier

"... Lorsque je suis revenu en Turquie, personne ne supportait la chape de plomb politique qui s’était abattue sur le pays avec le régime de Recep Tayyip Erdoğan, alors Premier ministre. Nous traversions une période d’oppression extrême où l’État s’efforçait en permanence d’imposer le prêt-à-penser islamo-fasciste à la société au moyen de nouvelles lois abusives. Nous avons mis en place ce qui allait devenir le mouvement protestataire de 2013, petit à petit, patiemment, avec beaucoup d’espoir et de ferveur…"

Article issu de

Poser pour la liberté

Portraits de scientifiques en exil

N°Hors-série automne 2020

Haut de page