Vous êtes ici

Georges Gurvitch, l’itinéraire d’un exclu qui a fait école

Histoire du refuge scientifique


Par
Catherine Gousseff directrice de recherche au CNRS, Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen, EHESS/ CNRS, fellow de l’Institut Convergences Migrations
Rubrique
Article

Exilé de Russie en 1917, après des séjours à Berlin et à Prague, c’est en France, durant les années 1930, que Georges Gurvitch mène sa carrière universitaire. De l’université de Strasbourg à la création du Centre d’études sociologiques, il devient une personnalité de premier plan de la sociologie française de l’après-guerre.

Article issu de

Poser pour la liberté

Portraits de scientifiques en exil

N°Hors-série automne 2020

Haut de page