Vous êtes ici

L’année 1973 : la décision algérienne d’arrêt de l’immigration de main-d’œuvre


Par
Catherine Wihtol de Wenden Politologue, directrice de recherche, CNRS-Ceri
Rubrique
Article de dossier/point sur

En 1973, l’Algérie devance la France dans la suspension de l’immigration de main-d’oeuvre salariée entre les deux pays. Dans un contexte français marqué par le racisme à l’égard des Algériens, la décision algérienne met fin à cent ans d’une libre circulation des travailleurs commencée durant la période coloniale.

Article issu de

1973, l'année intense

Portfolio : les luttes s'affichent !

N°1330 juillet-septembre 2020


Haut de page