Vous êtes ici

La féminisation de l’immigration algérienne dans les pays de l’OCDE au tournant du XXIe siècle


Par
Rafik Bouklia-Hassane Professeur d’économie, université d’Oran-2 (Algérie) et Fatiha Talahite Chercheure au CNRS (GTM-CRESPPA)
Rubrique
Article de dossier/point sur

La dynamique de féminisation de la migration internationale comporte des déterminants socio-économiques qu’il importe de distinguer. Dans leur décision migratoire, les femmes comparent différents facteurs entre leur pays d’origine et de destination : taux de chômage, possibilité de participer au marché du travail, structure démographique des populations concernées... Dans le cas de l’émigration algérienne, c’est moins le regroupement familial que la volonté d’intégration économique qui détermine la migration des compétences féminines.

Article issu de

Femmes et migrations

N°1311 juillet-septembre 2015

Haut de page