Vous êtes ici

« La liberté scientifique entre la peste et le choléra : oppression politique contre précarité »

Dire, voir, témoigner


Par
Aslı Vatansever sociologue, International Research Center Re:Work, Berlin
Rubrique
Article hors dossier

"… Je sais qu’il vous faut enjoliver ma vie. Mais non, ma vie n’a rien d’héroïque ou de romantique. Ma vie en exil consiste en des tâches quotidiennes, et rien d’autre. Je suis paralysée par une anxiété sans fin due à la précarité structurelle et à l’explosion du nombre de licenciements dans ce coupe-gorge qu’est le monde académique moderne. Je ne suis plus une universitaire en danger ; je suis l’une des milliers d’universitaires au chômage, précaires dans le marché du travail académique européen…"

Article issu de

Poser pour la liberté

Portraits de scientifiques en exil

N°Hors-série automne 2020

Haut de page