Vous êtes ici

« Le Collège de France ne pouvait pas être le Collège d’une France recroquevillée sur elle-même »

Entretien


Par
Edith Heard professeure au Collège de France, titulaire de la chaire Épigénétique et mémoire cellulaire, directrice générale de l’European Molecular Biology Laboratory (EMBL), co-présidente du comité de parrainage de PAUSE, Alain Prochiantz professeur émérite au Collège de France et administrateur honoraire, directeur scientifique de la société BrainEver, co-président du comité de parrainage de PAUSE, Abigail Gérard
Rubrique
Article hors dossier

... " Notre Collège ne pouvait pas être celui d’une France recroquevillée sur elle-même. Avec Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, nous avions lié une relation de confiance et j’ai accepté sa proposition d’ouvrir lui-même le colloque. Très rapidement, il m’a suggéré d’accueillir PAUSE sur lequel travaillait Pascale Laborier à partir d’un rapport de Liora Israël."

Article issu de

Poser pour la liberté

Portraits de scientifiques en exil

N°Hors-série automne 2020

Haut de page