Vous êtes ici

Les migrations féminines vers la Turquie de 1990 jusqu’à nos jours


Par
Gökçe Bayindir Goularas Maître de conférences, département francophone de science politique et relations internationales, université Yeditepe (Istanbul), chercheure associée, Géographie-Cités (UMR 8504), Nihan Kocaman Etudiante en master francophone des relations internationales, université Yeditepe, Ayşe Betül Nuhoğlu Etudiante en master francophone des relations internationales, université Yeditepe
Rubrique
Article de dossier/point sur

 

La Turquie est devenue un pays d’immigration à partir des années 1990, notamment pour les femmes originaires des pays de l’ex-URSS. Frappées par le chômage dans leur pays d’origine, elles ont trouvé sur le marché du travail turc de nouveaux débouchés dans les métiers du tourisme ou des services à la personne. Mais, derrière l’attractivité économique de la Turquie, encouragée par sa politique de visas, les femmes migrantes originaires des pays de l’Est connaissent aussi, dans le secteur informel, une précarité grandissante.

Article issu de

Femmes et migrations

N°1311 juillet-septembre 2015

Haut de page