Vous êtes ici

À Nisrine, avec qui tout a commencé à Paris 8…

Les savoirs en l'exil


Par
Sophie Wauquier professeure de linguistique à l’université Paris 8, chargée de mission Université pour la paix
Rubrique
Article hors dossier

"… Avec toute l’ambivalence parfois déchirante que peut représenter l’appropriation de la langue du pays qui accueille, quand s’exiler c’est distendre à jamais le rapport matriciel à sa langue et s’éloigner irrémédiablement de soi. Nisrine Al Zahre, linguiste syrienne, en témoigne magnifiquement dans son texte…"

Article issu de

Poser pour la liberté

Portraits de scientifiques en exil

N°Hors-série automne 2020

Haut de page