Quand la parole est donnée aux travailleurs migrants au Liban

Shebaik Lebaik de Zeina Daccache


Rubrique
Article de dossier/point sur

À partir des années 1970, le liban accueille de manière croissante des travailleurs migrants et notamment des femmes. Ils sont originaires principalement des pays du sud-est asiatique et d’Afrique, recrutés pour des emplois à domicile, dans des sociétés de nettoyage et d’entretien, dans des stations-service, dans la construction ou dans certaines industries. Après un recrutement assuré dans le pays d’origine, des agences d’emploi au Liban placent ces migrants avec un contrat d’embauche sous le système de Kafala(1).

(1) Le système de « kafala » ou de parrainage est utilisé dans certains pays du Moyen-orient comme en arabie Saoudite, les pays du golfe et au Liban.

Article issu de

Réfugiés et migrants au Liban

N°1319 septembre-décembre 2017