Se faire soigner à l’étranger

Des migrations féminines dans l’ombre ?


Par
Anaïk Pian Maître de conférences en sociologie, DynamE, université de Strasbourg
Rubrique
Article de dossier/point sur

Se faire soigner en France, quand l’on est migrant, est loin d’être simple. A fortiori quand l’on est atteint d’une maladie grave. C’est ce dont rend compte une recherche portant sur les parcours de soins des femmes primo-arrivantes atteintes d’un cancer en Bretagne. Leur statut administratif ou leur instabilité résidentielle sont autant d’éléments qui compliquent le traitement de leur maladie. Les catégories usuelles comme l’immigration thérapeutique ou le tourisme médical apparaissent alors particulièrement réductrices pour rendre compte de ces expériences complexes.

Article issu de

Femmes et migrations

N°1311 juillet-septembre 2015