Vous êtes ici

Hybridation culturelle et migrations littéraires autour de Londres


Par
Isabelle Le Pape Conservatrice des bibliothèques, département Littérature et art, chargée de collection en littératures anglophones, Bibliothèque nationale de France.
Rubrique
Article de dossier/point sur

D’Edward Kamau Brathwaite à Hanif Kureishi, de nombreux écrivains originaires de l’ancien empire colonial britannique ont fait de Londres le territoire littéraire de leur exil. En transmettant dans leurs œuvres les traces de leur culture au sein de la capitale britannique, ils ont écrit un nouveau chapitre de la littérature anglaise. Avec Zadie Smith, les thématiques de l’exil laissent place aux questionnements identitaires dans une ville multiculturelle. Au fil des vagues successives d’immigration, les écrivains contribuent ainsi à enrichir la culture britannique, tout en mettant en lumière ses verrous socio-culturels et ses impensés raciaux.

Article issu de

Capitales européennes et diversité culturelle

Portfolio : L'année 1939 dans les collections du Musée

N°1327 octobre-décembre 2019


Haut de page