Vous êtes ici

Langue, art et exil. La troisième édition du festival Visions d’exil

Entretien avec Judith Depaule, cofondatrice et directrice de L’atelier des artistes en exil.


Par
Anne Volery Editrice multimédia.
Rubrique
Au musée : en scène

La troisième édition du festival Visions d’exil aura lieu en novembre 2019. Pensé à partir des ressources de L’atelier des artistes en exil (aa-e), le festival Visions d’exil aura pour thème la question de la langue. Sa programmation mobilise des artistes d’univers très différents : plasticiens, performeurs, acteurs, danseurs, photographes. Tous, par leurs travaux, témoignent de questionnements sur « les conséquences du changement de langue ». La multiplicité des formes présentées, les interactions qu’elles font naître montrent à la fois la vitalité et la qualité des artistes réunis ici, mais aussi l’originalité et l’intérêt d’un lieu comme L’atelier des artistes en exil.

Article issu de

Capitales européennes et diversité culturelle

Portfolio : L'année 1939 dans les collections du Musée

N°1327 octobre-décembre 2019


Pays
Mots-clés
Haut de page