Le Japon, pays d'immigration ?

N°1302 avril-mai-juin 2013

Coordinateur(s):
Abdelhafid Hammouche Professeur des Universités, Lille 1, Directeur du Clersé UMR 8019 (USTL-CNRS), Hélène Le Bail Chercheur à l’Institut de recherche sur le Japon de la Maison franco-japonaise, Tokyo, USR 3331 (MAEE-CNRS)., Chikako Mori Maître de conférences, université Hitotsubashi de Tokyo, Japon

Le Japon est loin d’avoir une image de pays d’immigration. L’impact de plus de deux siècles de fermeture et le mythe d’un peuple japonais ethniquement homogène continuent de dominer les discours identitaires et politiques. Avec moins de 2% de migrants dans l’ensemble de la population, l’immigration pourrait être considérée comme un enjeu marginal. Pourtant depuis les années 1980, la société japonaise n’échappe pas aux débats polémiques sur l’ouverture ou non des frontières et sur l’identité nationale. Ce dossier analyse cette situation émergente en soulignant la forte augmentation du nombre de résidents étrangers depuis 20 ans, qui affecte surtout les grandes métropoles industrielles entre Tokyo et Osaka.

Sommaire

Chronique cinéma

Inch’Allah